Oppo Watch : une belle montre qui manque un peu d’endurance [Test]

0
Oppo Watch : une belle montre qui manque un peu d'endurance [Test]

Lors de mon précédent test d’un produit Oppo – les écouteurs Enco W51– je vous avais indiqué que j’avais eu la chance de recevoir tout un lot. Il comprenait un dernier produit. Il s’agissait tout simplement la montre connectée, une première chez le constructeur. Voici donc mon test de la montre Oppo Watch.

Contenu de la boite

L’Oppo Watch est livrée dans une grande boite blanche rectangulaire. A part des références à la marque sur les tranches, seuls un visuel du boitier et le nom de la montre viennent contraster avec le blanc immaculé de la boite.

En soulevant la partie supérieure, on tombe directement sur la montre, entièrement noire. Son écran est protégé par un film plastique.

La documentation et le socle de chargement sont intelligemment dissimulés sous le compartiment recevant la montre. Avant même de prendre en main la montre et de l’allumer, je trouve que cette première impression – avec la boite – est très positive. Le coffret est réussi.

Fiche technique

L’Oppo Watch 46mm est propulsée par une puce Snapdragon Wear 3100 couplée à 1Go de mémoire vive et 8Go de capacité de stockage. Elle est équipée d’un écran Amoled offrant une diagonale de 1,91″ et une définition de 402 x 476px.

L’exemplaire prêtée par la marque est le modèle le plus connecté à savoir Wi-Fi 2.4G, Bluetooth 4.2, GPS et 4G LTE (via eSim). La montre embarque également un accéléromètre, un gyroscope, un baromètre, un capteur de luminosité et un capteur de fréquences cardiaques.

A l’intérieur de ce boitier présentant des dimensions de 46 × 39 × 12,96mm (avec le capteur de fréquences cardiaques), la montre contient une batterie de 430mAh. Selon Oppo, elle lui assure une autonomie de 30 heures et jusqu’à 21 jours en mode économie d’énergie.

Enfin, elle est résistante à l’eau (5ATM) et tourne sous Google Wear OS.

En lisant ces quelques lignes, on se rend compte que la puce Snapdragon intégrée dans la montre date un peu et que la marque a fait l’impasse sur le Bluetooth 5.0.

Présentation

Coté design, la Oppo Watch – avec son format rectangulaire – est semblable à d’autres montres présentes sur le marché. Vous allez voir qu’elle sait tout de même se distinguer. Déjà, il faut noter qu’elle existe en deux tailles 41mm et 46mm (modèle prêté par la marque). Cela permet à la Oppo de pouvoir s’adresser aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Pour faire vite, elle dispose d’un écran Oled, d’un cadre en aluminium et d’un bracelet en fluoroélastomère. Pour le dire avec des termes moins techniques, le bracelet est en caoutchouc. Maintenant, regardons tout ceci de plus près.

Le boitier de la montre est en aluminium et accueil deux boutons physiques sur la tranche droite. L’un des deux renvoie vers l’interface et les applications tandis que le second est un raccourci vers les activités sportives. Facile de les reconnaitre, le bouton dédié aux activités est coloré en vert. C’est un peu une marque de fabrique chez Oppo. Cette marque verte apparaît également sur le bouton Power de ses smartphones.

Le micro est situé au milieu des boutons et le haut-parleur se trouve sur la tranche opposée. Ce dernier sera utile pour écouter les retours de Google Assistant ou échanger avec vos interlocuteurs. J’ai toujours du mal à parler à ma montre mais c’est vrai que ça dépanne bien quand on ne remet plus la main sur son smartphone.

La particularité de cet écran est qu’il présente des bords incurvés. C’est clairement un point qui la différencie des marques concurrentes proposant un boitier de ce format. Cela facilite la navigation et donne une impression d’écran plus grand. Le résultat est réussi et agréable à l’utilisation. Cela l’est d’autant plus que Wear OS fonctionne principalement avec des « swipes ».

Le bel écran de la montre Oppo Watch

Au dos de la montre, on repère les différents capteurs regroupés dans un bloc circulaire qui la rend un peu plus épaisse. Juste au-dessous, on distingue le port pour charger la montre.

Le dessous de la montre Oppo Watch

Avant de revenir sur cet écran, faisons un arrêt sur le bracelet. Il s’agit d’un bracelet sport en caoutchouc. Il semble solide mais je n’ai pas aimé le système d’attache car peu pratiquer à fixer.

A contrario, le système de fixation du bracelet au boitier est très facile à utiliser. Une pression sur un bouton désolidarise le bracelet. C’est facile et rapide à utiliser mais cela signifie aussi qu’il s’agit d’un bracelet propriétaire.

La montre Oppo Watch sans son bracelet

Celui fourni dans le coffret est très bien mais si vous souhaitez une autre couleur ou un autre type de bracelet, il faudra passer à la caisse. Le choix ne sera pas aussi important qu’avec un système d’attache plus standard. Oppo n’est pas la marque seule à opter pour ce type d’attache.

Cette Oppo Watch respire la qualité et je n’ai relevé aucune fausse note. Ma seule petite remarque concerne ses dimensions. Sur mon poignet, la montre est assez imposante malgré qu’elle soit très agréable à porter.

Un écran Oleld avec bords incurvés

L’Oppo Watch est équipée d’un écran Amoled flexible présentant une diagonale de 1,91″ et offrant une définition de 402 x 476 px. Je trouve qu’intégrer des bords incurvés est une très bonne idée et le résultat est superbe.

Une fois l’écran allumé, on profite des mêmes points forts qu’un écran Oled sur smartphone : belles couleurs, contrastes marqués et très bonne luminosité.

Une montre qui fonctionne sous Wear OS

Wear OS nécessaire pour initialiser la montre

Ayant eu l’opportunité de recevoir plusieurs produits Oppo à tester, je me suis empressé d’appairer la Oppo Watch avec le smartphone Oppo Reno 4Z 5G. Pour l’initialiser et la synchroniser, il vous faut installer Wear OS by Google. Je le précise tout de suite : cette application ne vous servira à rien d’autre ou presque.

Aperçu des écrans de Wear OS avec l’Oppo Watch

Avec, vous pourrez modifier quelques paramètres (écran, cartes,…) mais elle ne vous affichera pas les données relevées par les différents capteurs. Pourtant, c’est en grande partie pour ces infos qu’on achète une montre connectée. Dans ce cas, l’application HeyTap Health est obligatoire. Après l’avoir installé, vous ne reviendrez plus (autant) sur Wear OS. C’est dommage de devoir passer par plusieurs programmes pour arriver à ses fins.

En plus du suivi du nombre de pas et du suivi du sommeil, vous serez en mesure de recevoir des notifications et de prendre les appels entrants. La montre propose également quelques exercices de fitness via un coach sportif présenté sous forme d’animations.

Une interface très simple

La navigation au sein de l’interface est très simple. Tout se fait via des glissements (ou swipe) sur l’écran et des clics sur les boutons situés sur le boitier conçu dans un alliage d’aluminium. Le bouton du haut permet d’accéder aux programmes installés alors que le bouton inférieur lance les applications dédiées au sport.

En cliquant sur le bouton supérieur, on accède à l’ensemble des applications, en sachant que vous pouvez en ajouter via le Play Store. Cela sera nécessaire par exemple pour disposer de plus sport différents (via Google Fit par exemple). Effet, la montre ne propose que 5 modes par défaut : course, fitness, cardio, marche en plein air, vélo et natation.

Comme pour la plupart des montres, un glissement vers le bas depuis le haut de l’écran affiche un ensemble de raccourcis (mode nuit, luminosité, réglages,…). En effectuant un mouvement de la droite vers la gauche, on accède aux différentes cartes (activité quotidienne, rythme cardiaque, suivi du sommeil). Ensuite, appuyer longuement sur l’écran permet de sélectionner un cadran différent. Enfin, pour la liste des applications, rien de bien nouveau si vous connaissez l’interface des montres sous Wear OS.

Des relevés proches de la réalité

Comme je l’ai indiqué sur la fiche technique, l’Oppo Watch embarque de nombreux capteurs. Elle est donc bien équipée pour suivre toutes vos activités même si leur nombre est limité. Il reste à voir ce que valent les relevés enregistrés par cette dernière.

Je n’ai pas d’appareil de référence avec lequel comparer les résultats mais pour le suivi des pas et de la distance, j’ai obtenu des données très semblables à ceux affichés sur d’autres montres connectées.

J’ai été agréablement surpris de voir que le fréquencemètre arrivait à suivre les changements soudains de fréquence cardiaque, ce qui n’est pas toujours le cas sur ce type d’appareil. Ce n’est pas parfait mais les changements sont visibles sur la représentation graphique présente sur HeyTap Health.

Quant au suivi du sommeil, je l’ai trouvé assez efficace mais si comme beaucoup d’autres montres, elle a du mal à enregistrer à relever les réveils. La représentation de tout ceci sur l’application est bien réalisée et très lisible.

HeyTap Health pour le suivi des données relevées

Comme précisé plus haut, pour consulter les données relevées et prendre connaissance de l’historique, l’application HeyTap Health est nécessaire. Avant de vous parler des informations affichées, cette application permet aussi de gérer les notifications et de changer les cadrans de la montre, tout comme Wear OS.

Aperçu de certains écrans de l’application HeyTap Health

Le bouton Santé délivre un résumé de votre activité tandis que Fitness sera utilisée pour démarrer une séance de sport. Sur la page Santé, l’utilisateur peut consulter les infos principales : activité quotidienne, historique de la fréquence cardiaque, suivi du sommeil et historique des entrainements.

Représentation du suivi de l’activité et du sommeil sur HeyTap Health

L’application ne propose rien de nouveau mais les infos affichées sont claires et c’est le principal.

Une autonomie trop faible

Une autonomie qui varie entre 1 et 2 jours

La montre Oppo Watch fonctionne grâce à une batterie de 420mAh. D’après le site du constructeur, la montre peut tenir 30h (en mode intelligent) avant d’être rechargée. Ce n’est probablement pas le type d’information sur lequel j’aurai insisté. Je trouve que la promesse n’est pas très reluisante.

Dans les faits, on peut tenir deux jours si toutes les fonctions ne sont pas activées. En résumé, si vous ne prévoyez pas de séance de sport, que vous n’activez pas l’Always-On Display et le WiFi en permanence, ça peut le faire. Cela fait beaucoup de choses à désactiver pour tenir deux jours.

Quand la batterie devient faible, la montre se met automatiquement en mode économie d’énergie, un mode que vous pouvez activer quand vous le souhaitez. Je ne sais pas s’il y a vraiment besoin de le dire mais son usage devient beaucoup plus limité dans ces circonstances (compteur de pas, fréquence cardiaque et notifications).

Comme beaucoup de modèles, la Oppo Watch propose une fonction « always-on display ». Qu’est-ce donc ? Elle vous permet d’afficher certaines infos à l’écran de façon permanente. C’est sympa mais comme souligné plus haut, c’est gourmand en énergie. Franchement, quand on sait qu’on peut réveiller l’écran rapidement, autant se passer de ce mode.

Heureusement, le temps de chargement rattrape le coup. Oppo nous démontre son savoir-faire dans ce domaine. Il faut compter environ 1h pour entièrement recharger la montre. Merci à la charge rapide VOOC Watch. Attention, je rappelle que le coffret ne contient d’adaptateur secteur.

Un socle de chargement à optimiser

Pour recharger la montre, il suffit de la placer sur le socle prévu à cet effet. Autant la montre est bien dessinée et bien conçue autant je trouve que le support n’est pas optimisé. Je m’explique. Il s’agit d’un support magnétique, ce qui est devenu la norme pour cette gamme de montre connectée. Jusque-là, c’est très bien. Il suffit de poser la monte sur le support et c’est parti.

En revanche, entre la hauteur limitée du support et le fait que le bracelet est assez rigide, il est difficile de l’utiliser ainsi. En effet, positionné ainsi, la montre n’est pas toujours bien au contact avec le support. Des solutions existent : surélever le support, enlever le bracelet ou remplacer le bracelet sport par un bracelet en cuir qui se probablement plus souple.

Une montre vendue à partir de 249€

L’Oppo Watch est disponible depuis la fin de l’année 2020. Elle existe en deux versions (41 et 46mm), ce qui signifie aussi deux tarifs différents. Oppo commercialise la version 41mm à 249,90€ et la version 46mm à 329,90€.

Depuis le site Oppo, vous retrouverez toutes les infos sur la montre. Cependant, il faudra basculer vers un site partenaire pour l’acheter (Amazon, Boulanger, Darty, Orange…). A ce jour, à part chez Rue du Commerce qui propose la version 41mm avec une réduction de 10€, toutes les autres enseignes la vendent au tarif public conseillé.

Conclusion

L’Oppo Watch est la première montre connectée de la marque et il faut avouer que le résultat est de toute beauté. Son interface est intuitive et elle propose ce qu’il faut pour suivre ses activités physiques. Maintenant, je ne suis pas sûr que ce soit suffisant pour concurrencer les références du secteur. Son autonomie un peu limitée, le suivi d’activités un peu « léger » pour les plus exigeants et le tarif de la version 46mm sont à prendre en compte dans votre choix. Si le mode autonome (LTE) n’est pas un critère important, privilégiez la version 46mm WiFi (36h d’autonomie) ou la version 41mm vendue moins cher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.