Yespark : une bonne solution pour trouver un parking sécurisé [Test]

0

Que ce soit à Paris, dans les communes limitrophes, il est de plus en plus difficile de trouver une place de stationnement rapidement et proche de chez soi. Je ne parle même pas d’un emplacement gratuit car c’est une denrée qui se fait de plus en plus rare. Je parle juste de pouvoir garer sa voiture à côté de chez soi sans avoir à tourner des heures. Il existe la solution parking public mais ce n’est pas toujours donné et cela nécessite de payer un abonnement annuel. En cherchant une solution proche de notre domicile, ma femme est tombée sur une solution assez séduisante : Yespark. Puisqu’il s’agit, selon leur site, d’une solution pour trouver un parking pas cher et sécurisé, j’en profite donc pour partager une info et une expérience qui peut clairement servir aux autres.

Yespark qu’est-ce donc ?

Yespark est tout simplement le 1er opérateur de location de parking en France mais c’est aussi le nom de leur application gratuite disponible sur Android et iOS. Yespark va s’appuyer sur un « catalogue » de plus de 2 000 parkings à travers la France, un bon moyen de vous proposer un emplacement proche de chez vous. En intro, je parlais de Paris et de la région parisienne mais Yespark propose aussi des stationnements dans les grandes villes comme Lyon, Bordeaux, Lille, Nantes ou Marseille.

Jusque-là, rien de bien spécial sauf qu’il ne s’agit pas de parkings publics. Les emplacements proposés sont situés dans des résidences d’habitations sécurisées. Il n’y a pas de vigile ou de gardien mais les parkings sont nickels et s’ils sont tous comme le nôtre, ils sont bien protégés. Je reviens sur ce sujet un peu plus tard.

L’avantage est que cette solution – dans notre cas – s’est avérée moins cher et plus proche que nos précédents parkings. Selon le site, le prix des parkings proposés varie entre 16€ et 190€. Nous payons par 57€ par mois mais le tarif diminue en s’engageant. Je vous explique tout ceci juste au-dessous.

Yespark, comment ça fonctionne ?

Une formule souple

Comme vous pouvez vous en douter, tout se fait via leur site web ou depuis l’application. Cela explique probablement pourquoi le coût est moindre. Une fois que vous avez créé un compte, vous recherchez un parking proche de chez vous, ce qui se fait en quelques clics.

Exemples de tarifs Yespark sur Paris

Dès que vous avez jeté votre dévolu sur un parking et que vous avez créé votre compte, Yespark vous propose de tester gratuitement un emplacement durant 2 jours. J’ai trouvé l’idée intéressante et innovante. D’ailleurs, vous pouvez même avoir un aperçu de l’immeuble et du parking à travers quelques photos.

Ensuite, vous aurez à payer un abonnement mensuel. Là encore la solution est souple : pas d’engagement pour un montant de X€ ou un montant inférieur de 3€ contre un engagement de 12 mois. Intéressant non ?

En plus, si l’emplacement ne convient pas et qu’il y en a d’autres disponibles, vous pouvez demander à changer. Depuis l’application, tout se fait très simplement en quelques clics. Vous saurez instantanément s’il n’y aucune autre place actuellement disponible.

Au quotidien

Votre smartphone sert de télécommande

Jusqu’à maintenant, je vous ai expliqué à quoi ça servait et comment on souscrivait à cette solution. Il ne me reste plus qu’à essayer de vous décrire avec quelle simplicité on accède et on sort de son parking.

Dès que vous vous identifiez sur l’application, un tutoriel vous explique où se trouvent les informations. Elles sont toutes disponibles en quelques écrans et l’utilisation est très simple et intuitive. En résumé, votre smartphone se transforme en télécommande pour accéder au parking.

L’écran principale affiche plusieurs touches correspondantes aux différents accès par lesquels vous allez passer, soit en tant que piéton, soit au volant de votre voiture.

Ecran Yespark qui vous affiche les commandes permettant d’entrer et de sortir de votre parking

Pour mon parking, 3 boutons sont nécessaires pour accéder à l’escalier menant au parking. En cliquant sur le bouton adéquat, la porte se déverrouille. Du coup, vous n’avez rien à mémoriser et pas besoin de vous délivrer une télécommande ou un vigik. Tout se fait via l’application.

Ensuite, dans le parking, il y a deux codes à saisir. Cette fois, il suffit de lire celui indiqué sur votre smartphone pour déverrouiller l’accès. C’est la seule solution quand on ne capte plus le réseau.

Il en est de même pour rentrer sa voiture, on passe par deux grilles une nouvelle fois pilotées à distance. L’avantage est qu’il n’est pas nécessaire de se trouver à côté de la grille ou de la porte. À force, on sait quand déclencher l’ouverture via son téléphone pour que l’ouverture soit synchronisée avec son arrivée.

Prêt d’emplacement et programme de parrainage

Je n’ai jamais eu besoin de le faire mais vous pouvez enregistrer un autre véhicule que le vôtre. Si vous souhaitez donner à un accès au parking à un membre de votre famille en votre absence, saisir la plaque d’immatriculation du véhicule – depuis l’application ou le site web – suffit pour informer Yespark. Ça rend service mais pensez à le faire car il est indiqué que les véhicules stationnés sur les places Yespark sont vérifiés.

Enfin, si vous voulez profitez de 20€ de crédit, Yespark propose un programme de parrainage. En fournissant votre code, vous « gagnez » 20€ et votre « filleul » bénéficie de 20€ sur sa première mensualité. C’est un bon moyen pour Yespark d’augmenter son nombre d’abonnés et pour économiser quelques euros.

Franchement, depuis que j’utilise Yespark, je n’ai jamais eu à me plaindre. Personne n’a pris ma place, cela fonctionne bien et pour tout vous avouer, je n’ai jamais eu besoin d’appeler l’assistance.

Des notifications

Si vous utilisez l’application pendant quelques temps, vous aurez parfois accès à quelques notifications sympathique liées à la période de Noël ou d’autres événements de l’actualité. C’est plutôt sympa et ce n’est pas intrusif puisque cela n’apparaît que lorsque vous lancez l’application.

Il existe un autre type de notification, cette fois bien plus utile. Le paiement s’effectuant via votre CB, cette dernière peut arriver à expiration. Si vous n’avez pas prêté attention à ce détail pourtant important, vous pouvez vous trouver dans une situation délicate. Dans ce cas – et cela m’est arrivé – vous recevrez une notification vous indiquant que le prélèvement n’a pu avoir lieu et qu’il faut « enregistrer » une nouvelle carte. Une fois encore, en quelques clics, c’est réglé.

Une signalétique claire !

Comme je l’indiquais plus haut, votre emplacement de parking se situe dans une résidence d’habitations sécurisée dans laquelle les occupants ont aussi leur propre emplacement de parking. Afin d’améliorer l’orientation dans un immeuble qui n’est pas le vôtre, des panneaux Yespark vous indiquent par où passer pour atteindre votre place, du RdC jusqu’au sous-sol.

Entre les indications disponibles sur l’application et les panneaux aux couleurs de Yespark, aucun moyen de se tromper.

Un service clients réactif !

A deux reprises, j’ai également utilisé l’application pour informer Yespark d’un dysfonctionnement au niveau des accès au parking (un accès restait ouvert). Après avoir donné un descriptif du problème et ajouté quelques photos, j’ai automatiquement reçu un message m’informant que j’aurai un retour dans les 2 jours.

L’avantage est que tout peut se faire via l’application qui vous guide pas à pas pour déclarer ce qui ne va pas. C’est rapide et pas besoin d’attendre de longues minutes au téléphone.

Aperçu des écrans Yespark pour effectuer une demande d’assistance

YesPark m’a informé dans le délai annoncé que l’information serait remontée et qu’une équipe serait dépêchée sur place pour intervenir. Quelques jours plus tard, les accès étaient de nouveau opérationnels et je recevais un autre message me confirmant ceci.

Après deux ans d’utilisation, ce sont les seules fois où j’ai eu besoin de contacter Yespark et je peux certifier que le retour est probant. Il existe d’autres solutions concurrentes à Yespark pour trouver des stationnements mais ne les ayant pas testé, je ne peux que parler de mon expérience et elle est positive.

Article précédentUn convertisseur YouTube victime d’un ransomware
Article suivantRevoe Tech II : une bonne trottinette pour les petits trajets du quotidien [Test]
Plongé dans le monde des ordinateurs depuis l'enfance, je n'ai cessé de m'y intéresser. Pas encore élevé au rang de "Geek" ou de "Gamer", je me tiens au courant des dernières technologies et joue aux jeux vidéos à mes heures perdues. En rejoignant la famille UnSimpleClic, j'espère agrandir l'éventail de sujets déjà traités par le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.