Revoe Tech II : une bonne trottinette pour les petits trajets du quotidien [Test]

0
Revoe Tech II : une bonne trottinette pour les petits trajets du quotidien [Test]

Comme vous avez pu vous en rendre compte en sortant de chez vous, on croise des trottinettes électriques à chaque coin de rue. Il en existe de nombreux modèles et à différents tarifs. J’étais déjà monté sur une trottinette électrique mais pas pour les tester dans des conditions réelles, pour mes trajets du quotidien. Grâce à Revoe qui m’a permis d’arpenter les rues pendant deux semaines sur sa trottinette Revoe Street Motion Tech II et après avoir parcouru près de 50Km, je peux enfin vous livrer mes impressions.

Fiche technique

La Tech II de la marque Revoe est une trottinette électrique qui embarque un moteur Brushless 36V qui délivre 250W. Il lui permet de propulser son utilisateur jusqu’à 20Km/h en sachant qu’il existe 3 modes d’assistance. Vous pouvez le définir via l’écran LCD présent sur le guidon, écran qui délivre d’autres informations dont la distance totale parcourue.

Elle est équipée de roues de 6,5″, d’une suspension à l’avant et d’un éclairage led à l’avant et à l’arrière.

La trottinette est équipé de deux systèmes de freinage : un frein électrique à l’avant et un frein mécanique (ou à friction) à l’arrière.

Elle est alimentée par une batterie d’une capacité de 4.4ah qui lui alloue une autonomie de 15Km et il faudra compter 3h pour la charger entièrement.

Enfin, la Tech II présente des dimensions de 972 x 440 x 1450mm pour un poids de 9,5Kg et peut supporter un pilote pesant jusqu’à 100Kg.

Une trottinette conforme au décret

Avant de démarrer la description de la Tech II et de vous donner mes impressions, j’ai souhaité vous rappeler quelques règles. Ce ne sont pas les miennes. Il s’agit des infos délivrées par le Ministère de la Transition écologique et solidaire à travers un document simple et compréhensible de tous. Cette nouvelle réglementation sur les trottinettes électriques devait, aux dernières nouvelles, entrer en vigueur à la rentrée de septembre mais je n’ai pas réussi à trouver si elle avait été validée par le Conseil national d’évaluation des normes (CNEN) et par le Conseil d’état. Elle vise à instaurer une réglementation dédiée à ces nouveaux engins de déplacements personnels (EDP).

Voici un résumé des points à retenir :

  • La vitesse de l’engin doit être limitée à 25Km/h,
  • Il doit être équipé d’un avertisseur sonore, de freins et dispositifs rétro-réfléchissants,
  • Elle doit être équipé de feux avant et arrière.

Ce décret comporte d’autres règles mais je me suis concentré sur les points liés directement à l’engin utilisé. Comme vous pouvez le voir à travers la fiche technique, cette trottinette Revoe Tech II est donc apte à arpenter le bitume… Et non le trottoir. Cela peut sembler évident et pourtant j’ai trouvé utile et important de rappeler ces quelques règles.

Design et performances

La Street Motion Tech II adopte un design épuré. Elle est composée d’une structure en aluminium et présente de bonnes finitions. La qualité est au RDV. Toute noire avec quelques touches de rouge, elle est plutôt agréable à regarder.

Au niveau du guidon non réglable en hauteur, on trouve les « manettes » de gaz et de frein de chaque côté de l’afficheur LCD. L’accélérateur se trouve à droite tandis que le frein électrique est situé de l’autre côté. A côté de ce dernier, la marque a positionné une petite sonnette, un petit accessoire bien utile pour se faire entendre.

La prise pour le chargeur secteur et un coupe-circuit sont situés sous l’afficheur. En faisant le tour du guidon, on tombe sur le feu led avant blanc qui s’allume via un bouton présent sur l’écran.

En descendant le long de la fourche, on finit par tomber sur le logo de la marque placé juste au-dessus du seul amortisseur de la Tech II. Il est appréciable d’en avoir un car cela améliore le confort et assure une meilleure stabilité mais il n’absorbera pas toutes les imperfections de la route.

Les deux roues rigides sont équipées de garde-boue, celui de l’arrière servant par la même occasion de frein (frein à friction).

La petite béquille, située sur l’avant gauche du plateau, est bien utile quand vous la garez. Une fois la béquille dépliée, la trottinette tient parfaitement debout et est bien stable. Cela évite de la plier même si cette manipulation est très simple à réaliser.

On peut noter que le plateau est recouvert d’une grande surface antidérapante, une bonne manière d’assurer un bon maintien du pied, même par temps de pluie.
Le plateau n’est pas assez large pour poser les deux pieds l’un à côté de l’autre mais sa longueur vous offre la possibilité de les positionner l’un derrière l’autre sans pour autant toucher le garde-boue arrière.

Le plateau est recouvert d’une surface anti-dérapente ornée du logo de la marque

Je ferai une remarque sur le frein arrière qui fonctionne de la même façon qu’une trottinette traditionnelle : il faut appuyer avec le pied sur le garde-boue pour freiner. Il s’agit d’un système de freinage mécanique par friction.

Il fonctionne bien et s’avère moins puissant que le frein avant électrique. Lors de vos trajets, je vous conseille vivement de vous ralentir en premier lieu avec ce système avant de faire appel au frein avant.

Je trouve que frein arrière reflète un peu moins la qualité que le reste de la trottinette, probablement dû à la matière moins rigide. Il n’est pas tordu ou quoi que ce soit mais j’ai eu l’impression que ce serait un élément à surveiller sur le long terme.

A part ça dernier point, pendant les tests, je n’ai relevé aucune vibration, bruit ou comportement anormal. Je la regrette un peu car elle me faisait gagner un temps précieux lors de mes déplacements.

L’afficheur LCD

Un petit tableau de bord

Sur le guidon, l’afficheur LCD est là pour vous délivrer quelques données sur les trajets réalisés avec la trottinette. Point important : les données restent lisibles même avec une bonne luminosité extérieur.

En pressant le bouton principal une petite poignée de secondes, il s’allume, vous affiche un « Hello » et présente quelques infos.

Par défaut, en allumant le compteur, vous retrouvez le dernier mode de conduite sélectionné, le niveau de la batterie et le nombre total de kilomètres parcourus jusqu’à maintenant.

En appuyant de nouveau sur le bouton principal, vous affichez d’autres informations dont la durée du dernier trajet et le nombre de km effectués pendant celui-ci.

En appuyant une fois sur une des flèches, vous diminuez ou augmentez la vitesse de la Tech II : 1 pour 5hm/h, 2 pour 10km/h ou 3 pour 25km/h. Les vitesses indiquées sont des vitesses max… Je reparlerais de ce sujet un peu plus tard.

Une fois votre compteur allumé, appuyez longuement sur la flèche du haut aura pour effet d’allumer le feu avant. C’est utile primordial pour être vu. Comme tous les véhicules empruntant les routes, il est important de bien voir et d’être bien vu des autres.

Revenons sur la vitesse de la trottinette. Avant d’aborder le sujet de la différence entre vitesse réelle et vitesse relevée, je tiens à préciser que grâce à la manette de gaz, vous pouvez ajuster votre vitesse. Si vous la poussez à fond, vous verrez que l’accélération est réelle. Au démarrage, n’hésitez pas à donner une petite impulsion pour atteindre plus rapidement votre vitesse de croisière.

Comme indiqué plus haut, ce type de véhicule ne doit pas dépasser les 25km/h. Ça tombe bien, c’est le maximum atteint sur le compteur…excepté que ce n’est pas tout à fait exact. Déjà, la fiche technique du constructeur indique 20km/h et non 25km/h et finalement, c’est même un peu moins.

Une vitesse affichée surévaluée

Quand vous êtes dessus et que vous avez un compteur sous le yeux, vous ne vous posez pas de question, à moins d’avoir un élément de comparaison. C’est finalement en marchant à côté de la Tech II, toujours avec le compteur allumé, que je me suis rendu compte de l’erreur.

J’ai beau marcher assez rapidement, il est tout de même difficile d’atteindre une vitesse de 7-8km/h. C’est pourtant ce que m’affichait l’écran. J’ai décidé de creuser un peu le sujet et je me suis chronométré sur une distance. Le bilan est sans appel : la vitesse de la trottinette oscille plutôt entre 16-18km/h, ce qui est loin des 25km/h affichés à l’écran mais plus proche du chiffre annoncé par la marque (20km/h).

Bon je ne cherchais pas non plus à établir un record de vitesse sur mon parcours vers le bureau mais il me semblait important de signaler ce point. Maintenant, c’est peut-être lié au modèle prêté par la marque. Je n’ai pas besoin de le préciser mais votre vitesse dépend de plusieurs facteurs : la route, l’inclinaison de cette dernière, votre poids…

Un pliage simple à réaliser

Le système de pliage est très simple et semblable à celui proposé sur des trottinettes traditionnelles. En résumé, il vous suffit de presser un bouton pour pouvoir rabattre le guidon jusqu’au clic. Une fois dans cette position, vous pouvez choisir comment la transporter.

Pour l’avoir porté à plusieurs reprises, je peux dire que près de 10kg à bout de bras peut être difficile pour certaines personnes mais la bonne nouvelle est que la Tech II fait partie des « légères ».

Je trouve qu’il manque un système pour pouvoir y fixer un sangle ou un autre moyen pour la transporter plus facilement. Ça s’applique à celle-ci mais à plein d’autres trottinettes. L’autre solution est la pousser ou de la tirer telle une valise. Ça fonctionne très bien également et c’est moins fatiguant.

Si vous êtes amenés à devoir la placer dans un coffre de voiture ou si vous désirez tout simplement qu’elle prenne moins de place, vous pouvez retirer les poignées ergonomiques.

Une fois encore, l’opération est simple à réaliser. Vous pressez les ergots et vous tirez. Attention, la marque n’a pas prévu de système pour fixer les poignées ou pour les conserver « accrochés » au guidon. L’avantage est que vous pouvez les ranger dans un sac pendant le transport. L’inconvénient est qu’il ne faut pas les perdre.

Pour ouvrir la Tech II et l’utiliser de nouveau, la manière de procéder est identique à celle permettant de la plier. Vous pressez le bouton et vous redressez le guidon jusqu’au clic et à son blocage.

Avant de passer au chapitre suivant, je vous ai résumé tout ceci dans une petite vidéo

Batterie et autonomie

Sur le papier, la marque annonce une autonomie de 15km. Ce chiffre communiqué se vérifie bien en conditions réelles mais une fois encore, cela dépendra de votre utilisation.

Si les trajets que vous empruntez ne réservent pas de surprise (relief, état de la route), vous atteindrez cette distance, voire vous la dépasserez un peu. Par contre, si vous testez les capacités de la trottinette, vous n’atteindrez pas ce chiffre. En plus de souffrir dans les montées, la batterie en prend un coup.
De la même façon, le mode de conduite sélectionnée aura un impact sur ce critère mais je ne voyais pas trop l’intérêt d’effectuer mes trajets quotidien avec le mode 1 (5km/h).

Avant que l’indicateur de batterie ne se vide entièrement, vous observerez quelques signes annonciateurs. En effet, dès qu’elle ne parvient plus à atteindre « 25km/h » sur route normale, c’est que vous avez entamé la seconde partie de la batterie. Je ne sais pas si c’est réellement voulue mais c’est ce que j’ai observé durant mes différents phases de test.

Une fois que l’indicateur de batterie est vide et se met à clignoter, il est grand temps de trouver une prise pour brancher la trottinette. Dès que vous connectez l’appareil via le chargeur anti électricité statique prévu à cet effet, la led présente sur ce dernier s’allume en rouge. Il passe au vert pour indiquer que la trottinette est chargée et prête à rouler de nouveau. Il faut compter 3h pour la charger entièrement, chiffre annoncé par la marque.

Il est dommage de ne pas observer d’indicateur de chargement sur l’afficheur led. Rien n’indique que la trottinette est en cours de chargement. Une petite animation avec une batterie qui se remplit aurait suffit.

Prix et disponibilité

La trottinette Revoe Tech II est disponible à un tarif de 249€. Étonnamment, elle ne semble pas référencée sur le site web Revoe qui met plutôt en avant son modèle plus haut de gamme, la Revoe Revolt.

Par contre, vous pouvez l’acheter sur des sites marchands comme Fnac, Darty ou encore MisterGoodDeal. En ce moment, elle est même proposée à 219€ à la Fnac et chez Darty.

Conclusion

Avec l’autonomie et la vitesse proposée, je dirai que la trottinette Revoe Street Motion Tech II est très bien pour les petits trajets du quotidien. Avec son système de pliage rapide et ses dimensions réduites, elle peut nous accompagner dans les transports, le tout pour moins de 250€.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.