Google Stadia sera disponible dès novembre en France

0
Google Stadia sera disponible en novembre en France

Il n’y a pas très longtemps, Google annonçait se lancer dans le gaming et plus spécifiquement dans le « cloud gaming ». Hier, le géant américain a donné des précisions sur ses offres et les jeux qui seront proposés. Tout ceci est alléchant mais il faudra encore attendre un peu. Google Stadia sera disponible en France à partir du mois novembre avec plusieurs offres dont une gratuite qui arrivera plus tard.

Cloud Gaming, kezako ?

Avant de rentrer dans le détail, il est nécessaire de rappeler ce qu’est le cloud gaming. Actuellement, si vous souhaitez vous amuser avec votre jeu vidéo préféré, il faut posséder un ordinateur, un smartphone ou bien une console. Si je schématise, avec le cloud gaming vous aurez besoin d’un écran, d’une manette et d’une connexion internet, ce qui est déjà nécessaire pour de nombreux jeux. Il faudra aussi souscrire à un abonnement mais je reviendrai sur ce point un peu plus tard.

Dans le cloud gaming, votre machine est remplacée par les serveurs de Google. La promesse est donc de pouvoir jouer n’importe où tant que vous répondez aux critères listés ci-dessus.

Une bonne connexion internet est nécessaire

Vous l’avez donc compris, vous n’aurez plus besoin de posséder une machine puissante pour passer des heures sur votre jeu. Les nombreux serveurs de Google vont se charger de cette « tâche ». Par contre – eh vous pensez bien qu’il y a une condition – une bonne connexion internet est nécessaire. Qu’est-ce qu’une bonne connexion ? Pour vous aider et rapidement savoir si vous pourrez utiliser cette plateforme de jeux en streaming, Google propose d’utiliser leur test de débit Stadia.

En quelques secondes, vous aurez votre réponse : possible ou pas et surtout avec quelle qualité d’image. En effet, en fonction de votre débit, vous pourrez jouer à des titres en 4K (si vous avez l’appareil compatible évidemment).

Google Stadia sera disponible en novembre en France
On dirait bien que ma connexion 4G est suffisante 🙂

Pour jouer, le débit minimum recommandé est de 10 Mbits/s mais ce sera au format 720p.

Une manette Google Stadia mais pas que…

Maintenant que le premier prérequis est réglé (connexion internet), parlons de votre accessoire de jeux, la manette. Tout comme Microsoft et Sony avec leur console respective, Google va commercialiser une manette (ou gamepad).

Elle ressemble à un mix des manettes des deux géants du jeu cités au-dessus. Elle sera proposée en 3 coloris et disposera en plus des boutons habituels d’un bouton pour streamer et d’un bouton pour l’assistant vocal Google.

Bonne nouvelle pour tous les joueurs actuels, il sera possible de jouer avec sa manette PS4 ou Xbox. Pas mal non ? D’ailleurs, il faut juste que votre manette soit au standard HID.

Qui pourra jouer ?

Ensuite, il faut parler de l’écran. Pour utiliser Google Stadia, il faudra posséder un ordinateur avec l’application Google Stadia, une TV équipée d’un ChromeCast Ultra ou un smartphone… mais pas n’importe quel smartphone. Google n’a pas parlé que de ces propres smartphones / Pixel 3, Pixel 3 XL, Pixel 3a et Pixel 3 XL. Euh mais c’est tout ?

A priori, Google a décidé de limiter le champ d’action. Il faut espérer que cela évolue d’ici la sortie ou après novembre. Actuellement, cela signifie qu’une personne qui possède un smartphone récent (ou pas d’ailleurs) ne pourra pas jouer même s’il dispose d’une bonne connexion internet.

Les autres terminaux sous Android et iOS (11 ou supérieure) pourront, lors du lancement, créer un compte et acheter des jeux (via l’application). Google n’a communiqué aucune date concernant la compatibilité avec d’autres terminaux même si le sujet semble être dans la roadmap.

Google Stadia sera disponible en novembre en France

Quels sont les jeux disponibles ?

Pour le moment, Google liste une trentaine de titres mais il est clair que le nombre devrait rapidement augmenter vu les partenaires mis en avant. On peut déjà compter sur des jeux appartenant à des franchises bien connues : Tomb Raider, Mortal Kombat, Assassin’s Creed, Final Fantasy et même Just Dance.

Voici tous les jeux publiés par Google dont certains qui ne sont pas encore sortis à ce jour : DRAGON BALL XENOVERSE 2, DOOM Eternal, Wolfenstein: Youngblood, Destiny 2, GRID, Baldur’s Gate 3, Metro Exodus, Thumper, FINAL FANTASY XV, Rage 2, Tomb Raider Trilogy, SAMURAI SHODOWN, Football Manager 2020, Get Packed, The Elder Scrolls Online, Gylt, The Crew 2, The Division 2, Assassin’s Creed Odyssey, Ghost Recon Breakpoint, Just Dance, Trials Rising, NBA 2K, Borderlands 3, Farming Simulator 19, Mortal Kombat 11, Darksiders.

Combien ça coûte ?

Maintenant que nous savons à peu près tout concernant les conditions « techniques » qu’en est-il du coût ? Google va proposer deux offres différentes dont l’une est gratuite et l’autre payante.

La première permet d’accéder gratuitement à ce service mais il faudra acheter les jeux et la qualité d’affichage sera limité au Full HD et l’audio sera en stéréo. Mais le plus important est que cette offre ne sera proposée qu’en 2020. Ceux qui veulent se lancer dès le début devront passer à la cause.

La seconde offre propose tous les mois des jeux gratuits et des promotions contre un abonnement de 9,99€ par mois. Dans ce cas, les jeux peuvent être lancés en 4K Ultra HD et l’audio passera en 5.1.

D’ailleurs, sur le site Google, on peut déjà précommander « La Founder’s Edition » de Stadia. Pour 129€, on a le droit à 3 mois d’accès à Stadia Pro (l’offre payante), un badge Founder, un Buddy Pass, un nom Stadia, la manette en coloris Bleu Nuit et un Google Cast.

Les 3 mois gratuits sont proposés pour ceux qui choisissent cette offre avant le 6 juin 2020.

Destiny 2 The Collection sera le premier jeu proposé gratuitement avec l’offre lors du lancement de Stadia.

En utilisant le buddy pass, la personne pourra faire bénéficier des 3 mois gratuits à un ami (3 mois gratuits). Lors de la précommande, il est possible de commander d’autres manettes (à 69€ l’unité).

Article précédentSEGA Mega Drive Mini : tous les jeux sont désormais connus
Article suivantKonyks va commercialiser Vollo, un interrupteur pour commander vos volets roulants
Plongé dans le monde des ordinateurs depuis l'enfance, je n'ai cessé de m'y intéresser. Pas encore élevé au rang de "Geek" ou de "Gamer", je me tiens au courant des dernières technologies et joue aux jeux vidéos à mes heures perdues. En rejoignant la famille UnSimpleClic, j'espère agrandir l'éventail de sujets déjà traités par le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.