Samsung Galaxy S10 : mes premières impressions

0
Samsung Galaxy S10 : mes premières impressions

Il y a un peu plus de 10 jours, Samsung a présenté, lors du Mobile World Congress, ses Galaxy S10. Le constructeur coréen n’a pas dévoilé deux mais trois smartphones différents : le Galaxy S10e, le Galaxy S10 et le Galaxy S10+. Ceux qui se sont décidés à précommander l’un des trois l’ont normalement déjà reçu. Pour les autres, il faut attendre jusqu’au 8 mars. Ensuite, il y a les chanceux, qui comme moi, ont été invités à découvrir le temps d’une soirée, en avant-première, les nouveaux flasghip Samsung.

Si vous avez pris connaissance de l’article de Matthieu sur le sujet, vous savez que Samsung a décidé de commercialiser en plus de ses habituels Galaxy S et Galaxy S Plus, un nouveau modèle, le Galaxy S10e. Pour les caractéristiques des différents modèles, je vous invite à relire l’article cité ci-dessus. Comme j’ai eu la chance de les avoir en main quelques instants, je vous livre mes impressions. Cela vous permettra de patienter jusqu’au test plus complet, en espérant pouvoir le faire le plus rapidement possible.

Bienvenue à la présentation des Samsung Galaxy S10 !

Je tiens de suite à préciser qu’il est difficile voire impossible, en si peu de temps, de se faire une idée précise sur tous les sujets habituellement abordés lors d’un test mais je me suis efforcé de faire un tour rapide et de vous dire ce que j’en ai pensé.

De plus, il y avait tellement de choses à voir que j’ai l’impression d’avoir survolé le tout. En plus des smartphones, il y avait les accessoires et les appareils connectés. En d’autres termes, j’ai pu découvrir les étuis dont l’épaisseur est bien maitrisée ainsi que les nouveaux produits comme les écouteurs Galaxy Buds, la montre Galaxy Watch Active et le bracelet Galaxy Fit. J’espère qu’il y aura d’autres occasions pour les regarder de plus près et les tester.

Galaxy S10e, le nouveau venu dans la famille Galaxy S

Avant de démarrer, je trouve que le lancement de ce 3ème modèle est plutôt une bonne chose. Il s’agit toujours d’un Galaxy S – ce qui rime toujours avec haut de gamme – mais il a également sa propre identité. D’ailleurs, cela commence par son écran. C’est le seul qui n’a pas de bordures incurvées. Je me rappelle de la période où Samsung déclarait que tous les Galaxy S partageraient désormais cette propriété. Le Galaxy S10e fait exception et ce n’est pas plus mal.

Le dernier né de la gamme Galaxy S10, le Galaxy S10e

Il est également le seul à ne pas disposer d’un capteur d’empreintes sous l’écran – il est présent sur la tranche droite de l’appareil – et il n’est équipé que deux capteurs photo à l’arrière contre trois pour les autres modèles.

Le capteur d’empreintes digitales du S10e est présent sur la tranche

Mis à part ça, il embarque le même processeur et dispose de 6Go et de 128Go de Rom, toujours avec un emplacement pour une carte mémoire.

Je pense que malgré quelques caractéristiques en moins, il pourrait bien intéresser certaines personnes surtout qu’il est proposé à un tarif plus avantageux. Il est commercialisé à un tarif de 759€ et est proposé en noir, blanc ou vert.

Le mode Photo du Samsung Galaxy S10e

Que ce soit le Galaxy S10e ou les deux autres, même si je n’ai pas lancé de jeux ou de tests de benchmark, on sent la puissance de la machine. Lors de la navigation, le lancement des applications ou le passage de l’une à l’autre, tout se fait dans la fluidité. Tout semble si facile.

Ensuite, j’ai apprécié le renouveau de l’interface, une interface nommée One UI. Pour le moment, je me suis limité à la navigation dans les menus mais ça m’a suffi pour aimer. Il faut creuser tout ceci mais je valide cette retouche graphique.

Galaxy S10 et S10+ : un triple capteur photo et un capteur ultrasonique

Pour la présentation des propriétés mises en avant par la marque, ce sont les Galaxy S10 et S10 Plus qui ont été utilisés. À part la diagonale de l’écran – 6,1″ pour le S10 et le 6,4″ pour le S10 Plus – la présence d’un double capteur photo selfie pour le S10 Plus, le reste est identique (sans parler des dimensions).

Plus de 93% de la surface de l’écran disponible pour l’affichage

À travers une rétrospective sur l’histoire des Galaxy S, on peut noter que les Galaxy S10 sont tous les trois dotés d’un écran Infinity – comme sur les S8 et S9 – mais surtout que 93% de la surface avant est occupé par l’écran. L’écran est encore une fois un point fort du dernier Galaxy S10. Avec ces nouvelles dalles, l’immersion est totale et c’est vraiment appréciable.

Alors, il n’est pas magnifique l’écran du Galaxy S10+ ?

3 capteurs photo dont un ultra grand angle

Ensuite, nous avons eu le doit à une démo sur les nouveautés côté capteur photo. Ils ont droit à un triple capteur à l’arrière : un capteur classique, un ultra grand angle et un zoom optique X2 (pas sur le S10e). Un simple clic sur l’interface permet de switcher d’un capteur à l’autre. Le passage de l’un à l’autre est vraiment rapide.

Ensuite, à travers une pièce assombrie et la boîte noire utilisée l’année dernière pour la sortie du Samsung Galaxy Note9, nous avons vu les progrès du S10 pour faire des photos de nuit, en partie grâce à une ouverture f/1.5. Je suis pressé de voir ce que ça donne en conditions réelles en photo et en vidéo.

Avant de passer à la vidéo, Samsung a présenté une fonction qui devrait clairement plaire à beaucoup de monde. Je parle du mode Instagram. En plus de disposer de boutons pour publier les images sur Instagram, sachez que vos clichés ne seront plus compressés, de quoi partager avec tout le monde vos photos de qualité.

Pour finir sur les capteurs, le Galaxy S10 a fait un peu de tyrolienne pour nous montrer les avantages de la nouvelle génération de stabilisateur optique. Il est vrai que la différence entre les deux vidéos est bien visible.

Le Galaxy S10 est fixé à une tyrolienne pour tester la stabilisation vidéo

Je n’ai pas eu l’occasion de réellement tester le mode Photo mais on retrouve les différents modes dont le mode Pro ainsi qu’une intelligence artificielle capable de détecter les scènes et d’appliquer des traitements pour optimiser le rendu.

Un capteur d’empreintes ultrasonique et le partage d’énergie

Enfin, la dernière démonstration nous a permis de tester le capteur d’empreintes ultrasonique présent sous l’écran. Que ce dernier soit éteint ou allumé, une simple pression de son doigt sur le bas de l’écran suffit à le déverrouiller. C’est instantané et malgré un premier raté, cela fonctionne aussi quand les doigts sont mouillés ou que le l’appareil a pris l’eau.

Les bornes pour tester le capteur subsonique et le partage d’énergie

En plus d’embarquer une batterie de plus de 3000mAh compatible avec le chargement sans fil, les Galaxy S10 peuvent charger des produits de la marque mais également n’importe quel appareil compatible avec la technologie Qi. À titre d’exemple, poser les écouteurs Galaxy Buds pendant 15min sur le dos du S10 permet de gagner 1h30 d’autonomie. Pas mal non ? On peut faire de même avec la Galaxy Watch. En plus, il est possible de recharger son S10 via le port USB-C tout ne chargeant un autre appareil avec le partage d’énergie.

En plus de tout ceci, j’ai appris que dès la rentrée de septembre, on pourra utiliser son smartphone dans le métro, en remplacement de son Pass Navigo. Vous savez quoi, cela fonctionne même avec l’écran éteint et même sans batterie.

Dans quelques mois, le Galaxy S10 pourra remplacer votre Pass Navigo

C’était aussi l’occasion de parler des partenaires des Galaxy S10 (YouTube Premium, Samsung Members et Fortnite) et de Samsung Pay.

J’aurai bien aimé voir le Samsung Galaxy Fold mais la sortie officielle étant prévue au mois de mai, il semblait normal de ne pas l’exposer si tôt et puis l’événement concernait les Galaxy S10.

Dès que nous aurons réceptionné un modèle pour tests, nous compléterons, Matthieu ou moi-même, tout ceci avec des informations complémentaires : benchmark, photo, interface et autonomie… Enfin tout ce qui peut permet de faire un choix sur le prochain smartphone à acheter.

Article précédentSmartphones Pliables : Apple aussi y travaille
Article suivantGoogle fête la journée internationale des droits des femmes 2019 [#Doodle]
Plongé dans le monde des ordinateurs depuis l'enfance, je n'ai cessé de m'y intéresser. Pas encore élevé au rang de "Geek" ou de "Gamer", je me tiens au courant des dernières technologies et joue aux jeux vidéos à mes heures perdues. En rejoignant la famille UnSimpleClic, j'espère agrandir l'éventail de sujets déjà traités par le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.