Google Maps va intégrer la fonction de signalement existante sur Waze

0
Google Maps va intégrer la fonction de signalement existante sur Waze

Comme vous avez pu le lire il y a quelques années, Google a racheté Waze, l’application GPS à succès grâce à son fonctionnement collaboratif. Google Maps étant l’une des références, certaines fonctionnalités de Waze se retrouvent désormais sur Maps. Prochainement, une nouveauté devrait débarquer : le signalement d’accidents et de radars arrive sur Google Maps.

Quand on se nomme Google, on a le budget pour racheter des applications et y intégrer dans son programme maison les fonctionnalités les plus intéressantes. C’est exactement ce qu’il s’est se passé avec Google Maps et Waze. Il semble que certains utilisateurs ont eu la possibilité de tester de nouveaux boutons sur l’interface de Maps : “Crash” pour le signalement des accidents et “Speed trap” pour le signalement des radars.

La version contenant ces nouveaux boutons – actuellement disposés sous la carte – est évidemment encore en phase de tests. Il faudra donc patienter encore un peu pour bénéficier de ces fonctionnalités.

Ensuite, il reste à voir comment seront indiqués ces deux éléments sur la carte. Autant pour un accident, il sera “facile” de le placer sur une carte et il permettra aux véhicules de gagner de précieuses minutes – voire heures – en le contournant. En l’occurrence, pour les radars, c’est plus compliqué.

En effet, en France, les détecteurs de radars sont interdits. Seuls les assistants d’aide à la conduite sont autorisés. En résumé, il est possible d’indiquer que nous entrons dans une zone dangereuse alors qu’il est prohibé de détecter et de localiser les appareils utilisés pour relever les infractions routières. Et oui, la frontière est finalement assez mince. Comme les utilisateurs de ces applications ont le droit de signaler tout danger au reste de la communauté (bouchons, accidents,…), attendons de voir comment Google a prévu d’intégrer cette fonctionnalité.

N’ayant pas utilisé Waze depuis un bout de temps, je ne sais pas si le bouton permettant de signaler les forces de police a réellement été retiré ou si c’est le mode de fonctionnement qui a fini par évoluer. Le décret de loi baptisé “Harry Potter” (en référence à la cape d’invisibilité du jeune magicien) devait empêcher le partage des positionnements par les utilisateurs. Ce dernier devait entrer en vigueur au mois de juillet dernier. Parallèlement, selon Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la sécurité routière, cette mesure est censée s’appliquer “lorsque les forces de l’ordre feront des contrôles anticriminalité, d’alcoolémie et de drogue”.

Bon, cela ne semble pas si simple que ça du point de vue de la loi mais je suis sûr que ces prochaines fonctionnalités Google Maps sont grandement attendues.

Sources : 1 / 2

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.