Konyks Senso Charge : un détecteur d’ouverture avec batterie intégrée [Test]

0
Konyks Senso Charge : un détecteur d'ouverture avec batterie intégrée [Test]

Il y a quelques semaines, la marque Konyks annonçait l’arrivée d’un nouveau produit, le détecteur d’ouverture Senso Charge. Ce n’est pas le premier puisqu’il existait déjà le Senso. Ce nouveau capteur, en plus de d’être compact, intègre une batterie rechargeable. Grâce à la marque, j’ai eu l’occasion de tester le produit. Voici ce que j’en ai pensé.

Déballage du produit

Côté packaging, aucune surprise : on retrouve la même charte graphique que les autres produits de la marque. Il est livré dans une boîte présentant plusieurs visuels ainsi que les principales fonctions et caractéristiques du produit.

A l’intérieur, on trouve les deux parties du détecteur d’ouverture, un petit fascicule, un câble micro-USB blanc et deux bandes adhésives 3M. La petite documentation contient un lien pour télécharger l’application gratuite Konyks ainsi que la procédure pour initialiser le détecteur. Vous retrouverez ce tuto directement sur l’application.

Aperçu du contenu de la boite du Konyks Senso Charge

Fiche technique du Konyks Senso Charge

Le Senso Charge est un détecteur d’ouverture WiFi doté d’une batterie rechargeable. Il est donc capable de détecter et d’enregistrer les ouvertures et fermetures des portes et fenêtres.

Le seul prérequis pour fonctionner est de disposer d’une connexion WiFi 2,4Ghz.

L’appareil intègre une batterie Lithium de 500mAh qui, selon la marque, lui alloue une autonomie d’environ un an. Konyks parvient à ce chiffre en prenant en compte 5 déclenchements par jour. Une fois déchargé, il suffit de brancher le détecteur au courant grâce au port micro-USB

Il est compatible avec les assistants vocaux (Siri, Alexa ou Google Home) et peut interagir avec les autres de la marque via des automatisations. Evidemment, toutes les données enregistrées via ce détecteur sont accessibles depuis l’une des applications compatibles (Konyks, Tuya et Smart Life).

Le détecteur étant composé de deux boîtiers, voici les dimensions de chacun d’eux : 72 x 31 x 13 mm pour la base et 53 x 12,9 x 10,7 mm pour l’aimant. Le poids de l’ensemble est de 36g.

Un détecteur d’ouverture, pour quoi faire ?

Si vous vous demandez à quoi peut servir un tel capteur, c’est simple. Un détecteur d’ouverture permet à son propriétaire d’être informé dès qu’une porte ou une fenêtre est ouverte (puis fermée). Il peut à tout moment connaître l’état du détecteur et recevoir des alertes en cas de changement de statut.

Branché à un système d’alarme, un tel appareil peut déclencher la sirène en cas d’intrusion. Connecté à tout un écosystème de produits connectés, il sera capable d’interagir avec eux. Dès que le capteur détecte une ouverture, un ou plusieurs autres appareils peuvent s’activer (ou effectuer une action spécifique). On pourra par exemple agir sur des ampoules et des caméras.

Maintenant, si vous vous posez des questions sur son mode de fonctionnement, c’est tout aussi simple. L’appareil est composé d’une base et d’un aimant. Ils doivent être installés l’un à côté de l’autre, parallèlement. Les deux composants sont donc rapprochés. Dès que la porte (ou la fenêtre) est ouverte, l’aimant s’éloigne de la base. Les deux blocs sont alors éloignés, ce qui déclenche une alerte.

Il ne vous reste plus qu’à imaginer toutes les utilisations possibles.

Design du Konyks Senso Charge

Quand on découvre le détecteur d’ouverture, la première chose qu’on note est qu’il est plutôt compact. C’est appréciable. Même si ce n’est pas un produit que l’on expose, c’est mieux d’avoir un produit qui sait se faire discret.

Le Senso Charge est composé de deux éléments : la base amovible et le second élément qui contient l’aimant. Contrairement au Konyks Senso qui est alimenté par des piles, le Senso Charge contient une batterie. Il suffira de brancher le câble micro-USB sur la tranche gauche pour le recharger.

Sur la face avant du capteur, on trouve une led qui nous délivrera plusieurs informations. La marque Konys y a également apposé son logo.

Sur la tranche droite, il y a seulement un petit marqueur qui facilitera l’installation des deux éléments. En effet, le but est qu’ils soient alignés. On retrouve le même indicateur sur l’aimant.

C’est à l’arrière du boitier que la marque a intégré un bouton d’alimentation ainsi qu’un bouton reset. Ce dernier sera important lors de la phase d’appairage. C’est une bonne idée de les avoir dissimulés sur la face arrière. Ils ne sont pas donc visibles quand le détecteur est installé.

Konyks Senso Charge : un détecteur d'ouverture avec batterie intégrée [Test]
La face arrière du Senso Charge
Même si ce capteur est prévu pour être installé à l’intérieur, il est dommage de ne pas avoir prévu de système anti-vandalisme. Maintenant, vu que la base se détache facilement pour pouvoir être rechargé, je ne sais pas ce que la marque aurait trouvé comme solution. Une idée aurait été de passer le produit dans un mode “maintenance” quand on doit le recharger. Cela existe sur certains capteurs mais pas chez Konyks.

Le Senso Charge est entièrement réalisé en plastique. En revanche, il est de bonne facture et il n’y a rien à redire sur les finitions. C’est un sans-faute.

Vous trouverez, ci-dessous, le Konyks Senso Charge comparé à d’autres capteurs du même type. Cela vous donnera une idée des dimensions.

Installation du capteur Konyks

Une installation simple et rapide

Avant d’installer le détecteur à l’emplacement prévu, il faut l’intégrer à votre réseau. Si vous possédez déjà des produits Konyks, la procédure est identique. Pour les autres, vous allez vous rendre compte que la procédure ne prend qu’un court instant.

Avant de démarrer, pensez bien à configurer votre réseau WiFi en 2,4Ghz sous peine de ne pouvoir aller jusqu’au bout. La suite est toute simple. Le capteur étant doté d’un curseur On/Off, il faut commencer par le positionner sur ON. Ensuite, pressez le bouton reset pendant 5s pour passer l’appareil en mode appairage. La led présente en façade se met à clignoter rapidement. Il ne reste plus qu’à lancer l’application Konyks et à cliquer sur le bouton + pour ajouter un produit.

Toutes ces étapes sont rappelées dès lors que vous décidez de débuter / compléter votre installation avec un nouveau produit. Après avoir cliqué sur le produit – Senso Charge – le système vous confirme que le produit est opérationnel et vous invite à le renommer. Au final, seules quelques secondes sont nécessaires.

Konyks Senso Charge : un détecteur d'ouverture avec batterie intégrée [Test]
Procédure d’installation du Konyks Senso Charge
Je précise que durant cette procédure, vous aurez besoin de sélectionner votre WiFi et de saisir le mot de passe associé.

La dernière étape avant de positionner les deux parties du capteur est de vérifier son bon fonctionnement.

L’importance de bien tester

Pour tester le bon fonctionnement du détecteur d’ouverture Konyks Senso Charge, c’est simple : il suffit d‘approcher puis d’éloigner les deux composants. Vous devriez alors recevoir des notifications sur l’application. Ce n’est pas instantané mais nous n’aurez pas à attendre bien longtemps. J’ai effectivement pu noter un léger temps de latence mais dans la ou les 2s qui suivent, une notification s’affichera sur l’écran de votre mobile.

D’ailleurs, avec ce petit délai, je me suis demandé comment se comporterait le capteur si j’ouvrais puis refermais la porte juste après. Cela fonctionne très bien : les deux notifications arrivent pratiquement en même temps. La première signale l’ouverture et la seconde la fermeture. Tout est donc bien enregistré par le détecteur.

Ensuite, il existe un autre moyen de contrôler le bon fonctionnement : la led située en façade s’allume en rouge pour signaler le changement de statut. Le Senso Charge est prêt à être installé.

Dans le cas où le capteur ne détecterait pas l’ouverture et la fermeture, je vous invite à le réinitialiser et à réitérer les manipulations décrites plus haut. C’est ce qu’il s’est passé pour moi lors de la première installation. La première ouverture fut détectée mais aucune des suivantes. Il n’y avait ni notification ni changement du visuel sur l’application. En revanche, la led s’allumait bien.

J’ai tenté de reproduire, sans succès, ce comportement en faisant plusieurs réinitialisations. A chaque fois, tout se passait bien. Je ne peux donc expliquer ma première observation. Il est donc important d’effectuer les tests avant de fixer le détecteur.

Pour réaliser le test de ce capteur Konyks, j’avais prévu de l’installer sur une porte d’entrée. Je me suis demandé si cela allait fonctionner. En effet, il y a un écart de plusieurs mm entre la porte et le cadre de cette dernière. La documentation indique qu’il faut un écart de 4mm maximum entre les deux blocs. A ma grande surprise, les ouvertures / fermetures sont bien détectées malgré ce décalage. Le capteur doit donc pouvoir s’adapter à toutes les configurations ou presque.

Cette situation aurait pu être bloquante et contrairement à d’autres marques, Konyks ne propose aucun accessoire pour bien aligner la base et l’aimant. Finalement, il n’y en a pas besoin. Encore une fois, cela démontre qu’il faut bien effectuer des tests avant l’installation finale.

Je ne sais pas si j’ai vraiment besoin d’en parler mais vous pouvez avoir toute confiance dans les adhésifs 3M fournis dans la boite. Une fois positionné, le capteur ne bouge pas du tout.

Senso Charge et l’application Konyks

Comme je l’indiquais plus haut, vous avez besoin d’une des applications compatibles pour initialiser le détecteur ainsi que pour créer des scénarios. Voyons déjà ce que propose l’application Konyks pour ce nouveau produit.

La Home Page Konyks

A la fin de la phase d’installation, l’utilisateur peut nommer son capteur et indiquer dans quelle pièce il se trouve. C’est bien plus pratique quand on possède plusieurs produits disposés dans plusieurs du domicile.

Dès lors que vous avez ajouté cet accessoire, vous le retrouvez dans la Home Page de l’application. On y retrouve alors un visuel du produit, son emplacement ainsi qu’un horodatage correspondant au dernier changement de statut du détecteur. Je trouve qu’il aurait été pertinent d’indiquer, directement sur cet écran, l’état actuel du détecteur. Il n’y avait pas besoin d’insérer une animation ou un nouveau visuel, un petit carré rouge ou vert aurait suffit.

Konyks Senso Charge : un détecteur d'ouverture avec batterie intégrée [Test]
Les différents écrans du capteur Senso Charge
L’information dont je viens de parler existe bien mais elle est accessible depuis une autre fenêtre. Pour y accéder, il faut cliquer sur la « tuile » Senso Charge.

Zoom sur le Senso Charge

Sur cette nouvelle fenêtre, deux informations permettent de connaître l’état du détecteur d’ouverture : le visuel du produit ainsi qu’un carré de couleur. Le visuel varie suivant si le statut correspond à une ouverture ou à une fermeture. Impossible de ne pas comprendre surtout que la couleur du carré est explicite.

Konyks Senso Charge : un détecteur d'ouverture avec batterie intégrée [Test]
Les visuels et la led indiquent l’état du détecteur d’ouverture
Ce même écran comporte d’autres informations intéressantes. Dans le coin supérieur gauche se trouve l’état de la batterie. Je suppose que la couleur de l’icône variera en fonction de la batterie restante. Pour le moment, c’est tout vert.

En bas du visuel, Konyks indique le même horodatage que sur l’écran précédent : date et heure du dernier comportement. En revanche, cette fois, on connait l’état associé.

Juste au-dessous, l’utilisateur peut accéder à l’historique des comportements relevés par le capteur. On y découvre l’ensemble des mouvements regroupés par jour. Les infos affichées sont simples : date, heure et état. On peut également lire la période de la journée (matin, après-midi ou soir).

Le type de notifications se paramètre via le bouton positionné à droite de celui donnant accès à l’historique. Les trois curseurs affichés permettent d’activer / désactiver la réception des notifications d’ouverture, de fermeture et de batterie faible.

Le dernier espace est celui que vous devriez connaître si vous possédez déjà un produit Konyks. L’icône en forme de crayon situé dans le coin supérieur gauche permet d’accéder à des infos complémentaires et à des paramètres. C’est par exemple ici qu’on peut renommer le détecteur, trouver la liste des scénarios incluant cet accessoire, le regrouper avec d’autres capteurs (pour les piloter) ou encore vérifier l’état du réseau. Les dernières options permettent de vérifier l’existence d’une mise à jour et de supprimer cet appareil de son installation.

Les automatisations avec le Konyks Senso Charge

Pourquoi créer une automatisation ?

Posséder un capteur d’ouverture est déjà bien utile pour savoir si une porte ou une fenêtre est ouverte (ou fermée) ou pour savoir à quelle heure sont rentrés ses enfants. C’est encore mieux si on peut l’associer à d’autres appareils. L’intérêt de ces produits connectés est évidemment de pouvoir les faire dialoguer entre eux et ainsi déclencher des actions en fonction de certains paramètres.

Vu qu’il s’agit d’un détecteur, c’est ce type d’appareil qui va déclencher une action sur un autre appareil. En effet, le Senso Charge ne sera pas proposé dans le menu « Exécuter le périphérique ». Ce détecteur sera plutôt ce qu’on peut appeler un déclencheur. De la même façon, vous ne pourrez pas intervenir dessus en cas de changement de météo ou dès lors que vous quittez votre domicile.

En revanche, le Senso Charge sera parfait pour activer un autre appareil en cas de changement de statut. Autrement dit, vous pourrez actionner un périphérique Konyks dès que le Senso Charge enregistre une ouverture ou une fermeture. Vous vous demandez peut-être à quoi cela peut-il bien servir ?

Le premier usage sera de s’en servir pour « sécuriser » votre domicile, votre bureau ou votre abri de jardin. Attention, il faut tout de même que le capteur soit à portée de votre WiFi. En effet, en installant cet appareil sur votre porte d’entrée ou sur l’une de vos fenêtres, vous serez informés dès que les deux boîtiers seront séparés. En résumé, dès que la porte ou la fenêtre sera ouverte, vous recevrez une notification, voire un SMS si vous avez souscrit à cette option (services en ligne).

Un exemple d’automatisation

Ensuite, vous pouvez exploiter les propriétés de cet appareil pour réaliser d’autres actions. A titre d’exemple, il est possible d’allumer une lumière dès lors d’une personne franchit la porte d’entrée. Vous allez voir que mettre en place cette automatisation est à la portée de tous. Voici les étapes à suivre :

1. Cliquer sur la touche “Scénario” en bas de la page,
2. Cliquer sur la touche “+” situé dans le coin supérieur droit,
3. Cliquer sur la touche “Lorsque le statut de l’appareil change” puis sélectionner le détecteur “Senso Charge”,
4. Cliquer sur “Position” puis sur “Ouvert”,
5. Cliquer sur “Exécuter le périphérique” puis choisir l’appareil concerné (ampoule Antalya A70 ou une prise Priska Mini sur laquelle une lampe est connectée). Dans mon cas, je sélectionne la prise libellée “Entrée” puis “Interrupteur” et enfin “Allumé”.

Autrement dit, avec cette automatisation, je demande à la prise WiFi de s’allumer (interrupteur = Allumé) dès que le détecteur d’ouverture Senso Charge est en position “Ouvert”. Je pourrai aussi ajouter le fait que ce scénario soit fonctionnel uniquement la nuit. Cela pourrait donc servir à allumer une lampe du domicile dès que je rentre le soir.

Un autre exemple serait de “coupler” le détecteur d’ouverture avec une ampoule Antalya par exemple pour allumer votre dressing dès que vous ouvrez la porte. Si vous êtes équipés de radiateurs électriques et du contrôleur WiFi eCosy, vous pourriez éteindre votre radiateur si vous ouvrez une fenêtre de la pièce.

Il s’agit d’un exemple simple. Vous pouvez demander au système de vérifier un autre critère avant d’allumer la lampe ou désactiver le mode privé de la caméra Konyks Camini Max.

Batterie et autonomie

La fiche technique du détecteur Senso Charge indique qu’il embarque une batterie Lithium de 500mAh. Toujours selon la marque, cela permettrait de l’utiliser pendant environ un an avant de devoir le recharger. Konyks a calculé cette autonomie sur la base de 5 déclenchements par jour.

En installant le détecteur sur une porte d’entrée et à moins que vous soyez seul (ou que toute la famille rentre en même temps), je pense qu’il est difficile de n’avoir que 5 déclenchements par jour. En quittant et en rentrant au domicile, il y a déjà 4 actions par jour (2 ouvertures et 2 ouvertures). Cela signifie qu’il faudra probablement partir sur une autonomie plus courte. Maintenant, je pense qu’il ne s’agit que d’une prévision. Le seul moyen de savoir est d’attendre l’alerte pour batterie faible.

N’ayant pas encore atteint ce stade, il est impossible de vous faire un retour sur ce sujet. Je ne manquerai pas d’actualiser le test une fois que la batterie sera à plat. Je pourrai alors vous transmettre une autre info : le temps de charge nécessaire pour revenir à 100%.

Comme la base est amovible, un petit mouvement et vous détachez de la partie fixée avec la bande adhésive 3M. C’est facile et pratique. Dès que la led sera bleue, vous saurez que le détecteur est entièrement rechargé.

Prix et disponibilité

Ce nouveau détecteur d’ouverture Konyks est disponible depuis le site Konyks ou depuis le store de la marque chez Amazon. Les tarifs pratiqués sont identiques : 19,90€ l’unité puis 18,90€ pour deux ou trois détecteurs commandés. Enfin, à partir de 4 unités, le tarif passe à 17,90€.

Mis à part si vous sélectionnez des détecteurs d’ouverture associés à des alarmes, le prix du Konyks Senso Charge est semblable à ce qui se fait chez la concurrence. Evidemment, il faudrait comparer plus précisément les caractéristiques et les fonctionnalités pour vérifier qu’il s’agit du même type de produit mais le produit semble bien positionné en termes de prix.

Conclusion

Avec ce détecteur d’ouverture Senso Charge, Konyks nous livre un nouveau produit facile et rapide à mettre en place et à paramétrer. Il vient compléter la gamme de produits dédiés à la sécurité de son domicile. En plus, celui-ci embarque une batterie rechargeable. Il s’installe rapidement, enregistre tous les mouvements effectués sur la porte et offre une bonne autonomie. En résumé, le Senso Charge fait du bon travail et communique parfaitement avec les autres produits Konyks.

Article précédentLancement des soldes de printemps Epic Games
Article suivantPlayStation : les jeux offerts du mois d’avril 2022 sur PS Plus
Plongé dans le monde des ordinateurs depuis l'enfance, je n'ai cessé de m'y intéresser. Pas encore élevé au rang de "Geek" ou de "Gamer", je me tiens au courant des dernières technologies et joue aux jeux vidéos à mes heures perdues. En rejoignant la famille UnSimpleClic, j'espère agrandir l'éventail de sujets déjà traités par le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.